Get Adobe Flash player

Bulletin n°112 : Comment établit-on nos prix ?

Bulletin de la Série n° 112 –2007

Série Générale des Prix « LA TACHERONNE » Responsable de la publication : DUSSERRE-TELMON P.

Comment établit-on nos prix ?

L’ordonnance n° 86- 1243 du 1er décembre 1986 prévoit que « les prix des biens produits et services… sont librement déterminés par le jeu de la concurrence ». C’est dans le cadre de cette ordonnance que nous travaillons.

La série générale des prix « la tacheronne » qui existe depuis 35 ans comprend trois séries distinctes par les prix :

1) La série des travaux à l’Entreprise qui fournit les prix comprenant la main d’œuvre, les matériaux mis en œuvre, le matériel nécessaire à cette mise en œuvre et les Frais Généraux Aléas et Bénéfices.

2) La série des travaux à la tâche pour les Entreprises ou Artisans sous-traitant certains ouvrages aux Entrepreneurs titulaires des marchés de travaux. Il s’agit là de travaux de prestation de services : aucun matériau n’est fourni par le sous-traitant (appelé ARTISAN TACHERON dans la série). Le matériel, sauf la caisse à outils, est fourni par l’Entreprise principale.

Les prix indiqués dans ces 2 séries sont des prix hors taxes, ils font l’objet de facture de travaux avec la T.V.A. Le lien juridique qui lie les deux parties est d’ordre commercial.

3) La série des travaux à la tâche pour SALARIÉS est établie pour les Ouvriers travaillant, dans le cas du contrat de travail et de la Convention Collective du 8 octobre 1990 article IV-3 : travail au rendement, aux pièces, à la tâche, au métré. Les prix sont des salaires bruts : il y a un lien de patron à salarié entre le donneur d’ouvrage et l’ouvrier tâcheron.

Main d’Œuvre : On n’utilisent les rendements ni des stakhanovistes ni ceux des paresseux. On retient le rendement moyen inférieur de nos études. Quant aux salaires nous prenons en compte à la fois les Conventions Collectives et les renseignements collectés auprès de professionnels.

Matériaux : De même pour les matériaux, on essaie de déterminer au plus juste la plage de prix réels (et non ceux des tarifs publics) la plus probable et on choisit le prix moyen. Il s’agit, bien entendu de prix rendus chantier, déchargés, le chantier nettoyé en cours et en fin de travaux.

Matériel : Le calcul tient compte de l’amortissement, de l’entretien, des consommations d’énergie, des pneumatiques, etc.

Frais Généraux Aléas et Bénéfices : Ils sont explicités dans l’introduction de nos ouvrages et sont :

– pour la main d’œuvre = Déboursés x 1.43 = Prix de Vente H.T.

– pour les matériaux et le matériel = Déboursés x 1.23 = Prix de Vente H.T.

Pour se faire une opinion sur nos méthodes, il faut savoir que nous situons nos études de prix :

1) dans le cadre de travaux réalisés dans des conditions normales : salaires et charges sociales, (à l’exclusion des zones franches et autres « avantages » légaux ou irréguliers, travail noir…),

2) impôts et charges diverses payés, assurances légales de même,

3) les travaux sont considérés comme étant parfaitement conformes aux normes, aux DTU et aux règles de l’art,

4) refus du pourcentage à ajouter pour travaux de rénovation ou d’entretien : ces prix sont étudiés directement (voir notre remarque à ce sujet en tête du chapitre 5. RESTAURATION, RÉHABILITATION, TRAVAUX SUR EXISTANTS de la série Gros-Œuvre.),

5) nettoyage et élimination des déchets d’intervention font partie intégrante de la prestation cotée.

* * * * *

Conséquence de tout ceci, nos séries s’adressent à tous ceux qui réalisent des chantiers se situant dans la fourchette des montants ou des indications portée en tête de nos ouvrages. Il ne saurait être question de prix à prétention universelle. Ils sont donnés pour les plages d’intervention ci-dessous :

– Maçonnerie Gros-Œuvre Plâtre Carrelages entre 23 000.00 Euros et 170 000.00 Euros

– VRD Espaces Verts chantiers de faible importance, petits lotissements etc.

– Plomberie entre 3 300.00 Euros et 9 000.00 Euros

– Chauffage entre 7 000.00 Euros et 28 000.00 Euros

– Électricité entre 5 000.00 Euros et 21 000.00 Euros

– Menuiserie entre 4 200.00 Euros et 26 500.00 Euros

– Peinture Vitrerie Plâtrerie entre 4 900.00 Euros et 18 300.00 Euros

* * * * *

L’appréciation du Maître d’Ouvrage, du Maître d’Œuvre, de l’Économiste, du Constructeur ou de tout autre Intervenant dans l’étude d’un chantier est primordiale : c’est lui qui appréciera les rabais ou majorations à réaliser en fonction des difficultés de chaque chantier sur tel ou tel travail, en fonction de la conjoncture…

Un rabais de 5 à 10 % est fréquent dans des départements où l’activité est moyenne. Le rabais de 20 % est limite, mais peut se rencontrer soit dans des secteurs géographiques particulièrement défavorisés (et encore !) soit en cas de compétition très serrée. Quant aux régions riches (Var Côte d’Azur, Genevois, Paris et région) on y rencontre beaucoup de clients qui utilisent la série sans remise, voire avec une petite majoration, rarement avec un rabais dépassant 3 à 5 %.

Quissac, décembre 2006

Les commentaires sont fermés.